L'histoire bidon de la petite fille russe ébouillantée

Posté le 13 juin 2015 dans Rouspétages par Did

Ne pas croire les journaux! Ça fait bien longtemps qu'on le sait, tout ce qui est imprimé dans les journaux n'est pas forcément vrai, mais là cette histoire incroyable est tellement tirée par les cheveux qu'il est surprenant de la retrouver sur de gros sites web!

filles-heroines

C'est une jolie histoire dramatique que nous ont raconté plusieurs sites Internet d'actualité: 20 minutes, Metronews, Koreus, reprenant les articles en anglais du Dailymail, The mirror et Kicker daily, citant eux-même The liberal, article à priori à l'origine de tout ce canular! Rien dans les médias russes avant cela.

-

Sur la plupart des sites, les commentaires s'apitoient sur la pauvre petite fille. J'ai découvert l'histoire sur Koreus où heureusement les membres sont plus critiques et ont soulevé des détails qui clochent!

Déjà la bouilloire s'est apparemment renversé sur un table, l'eau aurait coulé d'abord sur le petit frère qui était dessous, et il n'a pas bougé jusqu'à ce que sa sœur au lieu de le pousser viennent le mettre sur lui...
L'eau de la bouilloire aurait donc bruler les 2 enfants sur 40% et 60% du corps... Quel était la contenance de la bouilloire? 15 litres? De plus, je ne suis pas un spécialiste mais je dirais que l'eau bouillante est juste pour causer des brulures au 3e degré.

Ensuite, l'épisode de l'hôpital est amusant: une heure d'attente, pour 2 enfants brulés au 3e degré? Quelles étaient les urgences prioritaires?
Pourquoi avoir soigné totalement un enfant avant de s'occuper de l'autre qui était plus atteint?

Mais surtout on ne met pas de pommade sur des brulures au 3e degré! On y fait une greffe de peau, car le 3e degré signifie que la peau est totalement détruite et aucune crème ne peut la "guérir" et surtout pas sauver la vie d'une personne!
On ne meurt pas de brulures. D'après l'histoire, les parents avaient arrosé les enfants d'eau froide, donc leur corps était refroidi, le risque d'hyperthermie était écarté. Qu'est-ce qui aurait pu mettre leur vie en danger à ce moment?

-

Près de la ville citée de Suuk-Chishma, il y a une dizaine de cliniques très proches les unes des autres, à moins de quelques kilomètres. Pourquoi la mère aurait attendu pendant une heure des médecins alors qu'elle pouvait en voir d'autres en 5 minutes?

Par ailleurs, une des photos ne figure pas sur l'article d'origine et à été rajouté pour illustrer. L'autre date de 2013. Les photos des sœurs sont ainsi apparues bien avant avant que cette histoire ne se produise (soit-disant).

Conclusion: il y a peut-être certains parties inspirées d'une histoire vraie, mais je pencherai plutôt pour dire que tout est totalement bidon!

Une Réponse pour 'L'histoire bidon de la petite fille russe ébouillantée'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'L'histoire bidon de la petite fille russe ébouillantée'.

  1. Le 25 août 2015 à 14:38, par aurora (clinique-esthetique-tunisie.com)

    La profusion d'informations, notre goût pour l'image et l'esthétique du sensationnel font que l'on peut nous faire croire à n'importe quoi;

Poster un commentaire

:-) ;-) :-D :-? :'( 8O :-| :-p :D Code XHTML autorisé.