Le paradoxe du pétrole

Posté le 28 juin 2008 dans Rouspétages par Did

Une de mes passions est la bourse, je ne voulais pas en parler sur ce blog, mais le seul article que j'avais fait a été pas mal lu finalement. C'était lors de la panique en janvier liée à l'affaire Jérôme Kerviel à la Société Générale, ajoutée au moral déjà fragile à cause de la crise du crédit.

À ce moment, j'avais écrit de ne pas paniquer, au contraire que le moment était propice à l'achat. Ceux qui ont acheté à l'ouverture de la bourse le lendemain de mon article ont eu le meilleur prix possible en 6 mois. Mais aujourd'hui, nous voilà redescendu exactement au même niveau (vers les 4400 points sur le CAC40). Alors faut-il ne pas paniquer à nouveau?

La baisse actuelle et la hausse du pétrole sont très paradoxale: la baisse des actions est parce qu'on craint un ralentissement de l'économie mondiale. Ce qui voudrait dire, moins de consommation de pétrole. Et pourtant, le pétrole bat des records à plus de 140$ (contre 70$ il y a un an).

Il faut dire que l'euro est passé dans le même temps de 1,35$ à 1,55$, soit une hausse du pétrole pour nous européens de 52€ à 90€. Ce qui n'est pas mal quand même.

pétrole un an

Alors pourquoi le pétrole monte, alors que la consommation ralentie?

Beaucoup de gens croient que le prix du pétrole dépend de l'offre et de la demande, comme n'importe quel bien. Malheureusement, il dépend de l'achat et de la vente de produits dérivés, appelé futures qui sont négociées à la bourse plutôt comme des actions.

Ce qui veut dire qu'avec des moyens financiers et quelques informations alarmistes, on peut initier une hausse du pétrole. Les "suiveurs de tendance" pouvant continuer d'alimenter le mouvement.

Un cas concret résumant ce paradoxe: durant l'été 2006, on payait déjà l'essence vers 1,30€ (un record à l'époque). Pourtant les pays de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) ont publié un communiqué disant qu'ils aimeraient bien une baisse de prix de manière à vendre un peu plus. Leurs cuves débordaient et ils ne savaient plus où stocker le pétrole! :!:

Autrefois, un dicton boursier (comme il y en a beaucoup) disait que les pays producteurs fixaient le prix avant la virgule, et les spéculateurs après la virgule. Aujourd'hui, c'est plutôt l'inverse. :-|

 -

Alors la réponse à la question est: le pétrole monte parce que les investisseurs qui ont vendu les actions en début d'année ont cherché un moyen de placer leur argent. Ils ont acheté des "valeurs refuges" telles que les matières premières.

Cela a initié un mouvement de hausse, d'autres trouvant le placement intéressant, les ont rejoints et le mouvement s'est poursuivi. D'autant plus que les actions baissant à nouveau, cela n'incite pas à sortir son argent du pétrole pour le placer en actions.

La hausse des matières premières est "creuse", c'est qu'on appelle une bulle. Et une bulle, ça grossit et puis ça explose. :-) Ça arrivera avec le pétrole. (HS: Et ça arrivera avec l'immobilier en France, patientez un peu pour acheter une maison!)

-

Alors quand le pétrole baissera-t-il?

Quand les gros investisseurs estimeront avoir assez gagné avec le pétrole et se jetteront sur les actions massacrées.

À ce moment, la consommation mondiale repartira, rassurée par la baisse du pétrole. (Qui baissera alors qu'on en a de plus en plus besoin...) ;-)

-

Bon, je caricature, c'est un peu plus compliqué que ça. Mon but était surtout de vous faire découvrir qu'on ne paye pas l'essence chère parce qu'on en manque, mais parce que cela arrange de gros investisseurs.

Effrayant? :-) Oui, mais il y a pire! Je vous en parlerai lors de la prochaine panique. :D

7 Réponse pour 'Le paradoxe du pétrole'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'Le paradoxe du pétrole'.

  1. Le 29 juin 2008 à 2:55, par Laurent (adicie.com)

    En effet, comme tu m'as dit, nous sommes plutôt sur la même longueur d'onde.
    Ceci étant, les commentaires pertinents sur mon billet me font penser que la situation est encore plus complexe que je ne le pensais au préalable.

  2. Le 29 juin 2008 à 13:06, par Did (blog-azur.kizone.net)

    Le billet en question: La grande arnaque du pétrole. ;-)

  3. Le 15 septembre 2008 à 18:00, Rétrolien depuis: Les produits dérivés à la bourse - Blog-Azur
  4. Le 1 octobre 2008 à 20:24, Rétrolien depuis: Fiat invente le néo conducteur - Blog-Azur
  5. Le 20 octobre 2008 à 20:21, Rétrolien depuis: Diester un biocarburant diesel - Blog-Azur
  6. Le 14 novembre 2008 à 2:05, Rétrolien depuis: Prix de l'essence - Blog-Azur
  7. Le 29 décembre 2008 à 14:27, Rétrolien depuis: L'année 2008 à la bourse - Rouspétages - Blog-Azur

Poster un commentaire

:-) ;-) :-D :-? :'( 8O :-| :-p :D Code XHTML autorisé.